Conférence commune entre l’Association des Ombudsman et Médiateurs de la Francophonie et l’Assemblée Parlementaire de la Francophonie

Rabat, 23 et 24 octobre 2019

En introduction, Jacques Krabal, Secrétaire Général Parlementaire de l’APF, a rappelé les objectifs de la conférence : « Réfléchir aux progrès et difficultés observés. En effet, si le cadre théorique est universellement admis, il reste à l’appliquer concrètement. Plus d’1 milliard d’enfants souffrent de privations liées à la pauvreté extrême et à la guerre. Certes, l’âge d’entrée des enfants dans le monde du travail a reculé, mais l’exploitation des enfants subsiste : maltraitance, enfants soldats, enfants non scolarisés, violences sexuelles, mariages forcés sont hélas toujours d’actualité. Nous devons être à l’offensive pour que cette Convention soit une réalité pour les enfants.Reconnaitre les enfants sans identité comme des êtres à part entière. La parution d’une première loi-cadre permettant de légiférer sur l’établissement des registres d’état civil fiables, gratuits et pérennes. Faire de l’espace francophone le premier espace mondial sans enfant sans identité est un objectif ambitieux mais réalisable. Il ne dépend que de la détermination d’une politique volontariste commune. 

Michèle Vianès était invitée à intervenir lors de la table ronde « Faire de l’espace francophone le premier espace à zéro enfant sans identités »

conférence Rabat
convention internationale des droits de l'enfant

Faire de l’espace francophone le premier espace mondial
à zéro enfant sans identité

Les droits de l’enfant, une priorité pour les Parlementaires et les Médiateurs de la Francophonie
Rabat 23 octobre 2019 Michèle Vianès, Présidente de Regards de Femmes

Remerciements Jacques Krabal et les organisateurs.
La déclaration des naissances constitue un droit fondamental et universel. C’est le premier des droits humains puisque c’est lui qui permet l’accès à l’exercice à tous les autres droits. L’absence d’état civil constitue un mécanisme absolu d’exclusion sociale.
Les enfants non déclarés sont en état de mort civile.
Regards de femmes s’est interrogée depuis 2010 sur le fait que les Objectifs du Millénaire pour le Développement n’allaient pas être atteints en 2015 pour toutes les personnes, en particulier les femmes et les filles.

Lire la suite de l’intervention de Michèle Vianès

convention internationale des droits de l'enfant