Regards de femmes depuis 1999, agit pour une meilleure participation des femmes à la vie politique ainsi qu’aux processus électoraux.

Il n’y a pas de gouvernance démocratique sans les femmes !

Nous avons créé un programme « Femmes et élues pourquoi pas moi ? » d’abord en France, puis avec le soutien financier du ministère des Affaires étrangères et de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF), en Côte d’Ivoire, au Niger et en avril 2023 en Centrafrique.

Ce programme est nécessaire parce qu’il existe encore des obstacles significatifs dans le processus d’intégration politique des femmes, notamment dans les pays en développement. 

Les difficultés rencontrées par les femmes sont liées essentiellement aux pesanteurs socioculturelles, à l’environnement politique et économique, aux difficultés des femmes à se considérer comme légitime à s’engager dans la gestion des affaires publiques.

La tyrannie du ricanement empêche trop souvent les femmes d’être candidates.  

Aussi notre programme poursuit 3 objectifs : que les femmes se sentent légitimes, crédibles et visibles de s’engager en politique.

Nous agissons avec les partenaires locaux sur ces trois points :

  • Crédibilité : Une formation sur l’organisation administrative et le code électoral de la Centrafrique sera donnée par des membres du Conseil Constitutionnel, de l’Autorité Nationale des Élections et des juristes, 
  • Légitimité : La MINUSCA et ONU Femmes interviendront sur l’importance de la participation des femmes sur un pied d’égalité avec les hommes à la vie publique et à la prise de décision. Les femmes comme les hommes peuvent représenter toute la population, 
  • Visibilité :  Avec un journaliste, il s’agira d’éradiquer les croyances limitantes, de développer la confiance en soi, la capacité de prise de parole en public, la gestion du stress, du temps.